24 janvier 2007

2007: la fin des cacahuètes, faites le stock d'huile d'arachide

2007 c'est ptet ben la fin de l'inspiration.
C'est vraiment triste, cette impression de vide à cause du manque d'inspiration pour écrire, alors je me tais pieusement.. en attendant que l'inspiration décide de revenir.
Mis à part que je pourrais bien parler de l'Abbé Pierre dont j'ai croisé le cercueil qui rentrait au Val de Grâçe en allant travailler ce matin, ou de ces parisiens énervés à l'arrêt du bus 38, mais même ça j'y arrive plus. peanuts

Je rentre pleurer sur mon sort, et vais purger ma peine à grand coup de tariquet ou autre, du moment où le taux d'éthanol dépasse le raisonnable.

Posté par CherryOnTheCake à 18:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur 2007: la fin des cacahuètes, faites le stock d'huile d'arachide

    la panne d'inspiration, je connais bien aussi. Surtout quand on n'a pas la frite, dur d'avoir envie d'écrire. Allez, ça reviendra !

    Posté par annelise, 25 janvier 2007 à 09:27 | | Répondre
  • De la traversée du désert, sur le dos de mon chameau, je te remercie Annelise!

    Posté par CherryOnTheCake, 11 mars 2007 à 17:22 | | Répondre
  • dédicace à Miléna...

    Ton avenir???? fonces, il y a du monde avec toi:

    Je serais près de toi
    Là sur ton chemin
    Je serais près de toi
    Même si tu vas loin

    Juste pour me rassurer
    Savoir que le bonheur t'attends
    Juste si je peux éclairer
    La vie et ses mauvais tournants

    Je ne dirais sans doute rien
    Je serais surement absent
    Mais mon épaule se tend
    Pour te montrer que tout va bien

    Alors envoles-toi!
    Va vers ton soleil
    L'inconnu qui t'aspire et t'émoit
    Celui qui t'émerveille

    Crois en ta force, ton courage
    Tu es de ces personnes qui en ont
    Ils t'aideront quand viendra l'orage
    Tu les as en toi, ils sont comme un don
    Et si la tempête est trop forte
    Reviens et frappes à ma porte
    Composes mon numéro, fais moi signe
    Mon épaule sera si digne
    De t'accueillir pour que tu te reposes
    De t'offrir un refuge pour juste pour une pause

    Je serais près de toi
    Là sur ton chemin
    Je serais près de toi
    Même si tu vas loin


    PS: euh non non non, ce n'est pas du plagiat, enfin pas tout... ben quoi, je débute
    PSbis: allezou, fais soif, je rejoins Dédé au bidule pour un ch'ti canon!

    Posté par kafka, 26 mai 2007 à 16:33 | | Répondre
  • je ne dirais qu'une chose: Dédé a bien de la chance.
    Merci c'est magnifique..
    Et c'est noté..

    Posté par CherryOnTheCake, 27 mai 2007 à 21:59 | | Répondre
Nouveau commentaire