17 août 2007

En direct du front de la science

Il y a des gens qui font de la science pour sauver leurs compatriotes d'une mort certaine. Y en a d'autres qui font de la science parce qu'ils aiment bien la couleur et la taille des microtubes à ADN, que même ils en ramènent chez eux (des propres, oh ça va) pour mettre des perles dedans, ou pour le jour où il en auraient bien besoin. Qui se sont mis dans la science par fantasme pour les blouses blanches et les lunettes transparentes, ou alors parce que vraiment la fac ç'est relou alors autant étudier l'anatomie humaine et la reproduction, zou faisons de la biologie (ceux là n'avaient pas le dictionnaire illustré, avec en deuxième de couv' deux êtres humains outrageusement nus)(bref).

Bon ben moi voyez vous je fais de la science, et je ne sais pas dans quelle catégorie me mettre.

Le fait est que je suis encore et toujours en train d'écrire ma thèse. Il faut la rendre la plus sexy possible voyez vous. J'avais découpé des photos de charme mais mon chef n'a pas voulu. Donc moi ma thèse, je l'ai faite avec des BD, si monsieur, si madame. Même qu'ils ont été sacrément impressionné, bien sûr Messieurs les membres du jury que je les ai fait moi même, tout comme les cartons d'invitation à ma soutenance avec des coeurs et fleurs autour du titre de mon sujet de thèse: "Rôle dans l'endocytose dépendante de la clathrine de deux adaptateurs associés aux complexes gna gna gna".

La thèse que l'on doit déposer à l'université doit être: belle (avec un beau plastique sur la couverture, miam miam), lisible (je me suis donc résolue à ne pas écrire en police symbol), avec beaucoup de références bibliographiques (j'en ai pioché 350 (au hasard)), et un contenu intéressant (ce qui reste un petit problème à régler).

Ensuite, il faut défendre sa thèse.

Je comptais installer un petit ring et mettre une perruque blonde avec un bandeau rouge pour catcher le premier qui me dirait "l'endocytose c'est de la merde", mais soi disant y aurait pas la place.

Donc pour la défense, j'utiliserai les mots, et je ferai plein de jeux avec, c'est en contrepétries que ça va se jouer, y a pas de raison, on défend ou pas.

Et dans le "ou pas", évidement, on notera une notion alléchante. Celle de ne pas y aller, de me faire remplacer, de changer de nom et fuir au Guatémala. Parce que cette thèse, j'ai pas envie de la défendre, car à la récrée j'ai toujours été nulle pour défendre les copines, préférant systématiquement me mettre du côté des plus forts et taper sur les plus faibles.

D'ailleurs, pour faire le moins de malheureux possible, il faut toujours taper sur les mêmes.

Je ne sais pas ce qu'il me prends, de me faire passer pour un petit monstre à deux neurones moteur ronflant, sans doute l'endocytose me monte à la tête..

Cheer(y)s

tHESE_CHERRY

Posté par CherryOnTheCake à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur En direct du front de la science

Nouveau commentaire